mercredi 5 juillet 2017

Notre quotidien - apprentissages

     Je sais que je me répète, mais pour qu'il n'y ait pas de confusion, je le dis une fois encore : nous ne sommes pas une famille IEF. Nous vivons en Allemagne et les enfants sont scolarisés dans une école allemande. Grand Souriceau est en Dritte Klasse et Petit Souriceau en Erste Klasse. Alors que l'école élémentaire en France est composée de cinq classes (CP, CE1, CE2, CM1, CM2) l'école allemande n'en a que quatre (Erste Klasse, Zweite Klasse, Dritte Klasse, Vierte Klasse ou Klasse 1, Klasse 2, etc). Si je devais donner une équivalence, je dirais que Grand Souriceau est en CE2 et Petit Souriceau au CP.
     L'avantage d'être scolarisés en Allemagne, c'est qu'ils sont maintenant de parfaits bilingues. De plus, l'anglais étant incroyablement bien enseigné ici, Grand Souriceau commence à avoir de bonnes bases avec cette troisième langue. Pour les mathématiques, les programmes allemands et français sont sensiblement les mêmes...il y a des différences (de méthode et de niveaux) mais rien d’extraordinairement différent. Là où ça se "gâte", c'est que mes souriceaux, dans leur scolarité, ne voit ni de près ni de loin une leçon en rapport avec la langue ou la culture française. Et même si nous ne projetons pas pour l'instant de retourner en France, il n'est pas question pour moi qu'ils ne maîtrisent pas leur langue maternelle, ainsi que l'Histoire, la Géographie, la littérature, etc. de leur pays de naissance.

     Je ne vais pas entrer ici dans les détails de nos apprentissages, ce sera l'objet d'autres articles plus "précis". Ce que je vous propose, c'est de partager le déroulement de notre semaine. Vous pourrez ainsi nous connaître un peu mieux :-) et cela pourra vous donner des pistes si vous ne savez pas toujours comment organiser/caser les apprentissages dans une semaine déjà bien chargée. 
     Petites précisions : les garçons travaillent à la Schule de 8h à 13h. Ensuite, dans les mêmes locaux, ils sont à la "garderie" jusqu'à 16h. Ils profitent de ce moment pour faire leurs devoirs, jouer (moments libres et/ou dirigés), dessiner, et certains jours, faire une activité (Petit Souriceau fait du travail sur bois ; Grand Souriceau faisait du théâtre mais il a arrêté en court d'année. En septembre, Grand Souriceau pense choisir le travail sur bois et l'apiculture et Petit Souriceau la gymnastique et peut-être la chorale). Quant à moi, je travaille maintenant à mi-temps, de 9h à 15h. Les journées sont donc longues, bien chargées, et l'envie de nous mettre au travail n'est pas toujours là...voilà pourquoi nos séances sont assez courtes. Ces petites séances expliquent le fait que mes souriceaux soient "en retard" sur le programme officiel français. Cela ne m'inquiète pas du tout, et je ne mets aucune pression, d'autant qu'ils prendront français en deuxième ou troisième langue et qu'ils seront donc tôt ou tard exposés à cette langue dans leur scolarité. Je pourrais aussi, au fur et à mesure qu'ils grandissent, augmenter un peu la durée des séances. Nous verrons !

Et maintenant, place à notre semaine-type. Elle a bien marché cette année, je continuerai donc en 2017-2018 (en adaptant peut-être les supports vers la fin de l'année).


Lundi

En plus :
  • Grand Souriceau : un problème de "Les petits devoirs CE2 - Problèmes" de La Libraire des Écoles + chercher et lire la définition d'un nom commun et d'un nom propre dans le dictionnaire + dictées de 5 mots-outils. 
  • Petit Souriceau : deux à quatre exercices (selon la difficulté) de "Les petits devoirs CP - Lecture" de La Libraire des Écoles + chercher et lire la définition d'un nom commun dans le dictionnaire.


Mardi

Séance de 30 minutes environ de français. Il y a deux ans, j'avais établi mon propre programme en m'inspirant du programme officiel français. J'ai trop souvent été débordée (pour ne pas dire submergée) pour refaire la même chose l'année suivante. J'avais donc besoin d'un manuel (par enfant) pour suivre une progression déjà établie.


Dans les deux cas, je me sers des manuels pour la progression, mais je présente les notions et les leçons avec du matériel Montessori (lettres rugueuses, dictées muettes, symboles de grammaire...). Ensuite, une fois la notion présentée, ils font un ou deux exercices du manuel pour la mettre en application.


Mercredi

Manuel de géographie CE1-CE2

  •  Séance de 30 minutes environ de géographie (axée sur la France). Je me sers du "Manuel de géographie CE1-CE2" de La Librairie des Écoles (pour changer :-) et de l' "Atlas des 10-14 ans" de chez Nathan qui propose plusieurs cartes de France en fin d'ouvrage.
Ou :

En plus :
  • Grand Souriceau : un problème de "Les petits devoirs CE2 - Problèmes" de La Libraire des Écoles + chercher et lire la définition d'un mot commun et d'un mot propre dans le dictionnaire + dictées de 5 mots-outils.
  • Petit Souriceau : deux à quatre exercices (selon la difficulté) de "Les petits devoirs CP - Lecture" de La Libraire des Écoles + chercher et lire la définition d'un mot commun dans le dictionnaire.


Jeudi
  • Séance de 30 minutes environ de français. Cette fois, nous séparons la séance en deux temps pour Grand Souriceau : d'abord un ou plusieurs petits exercices qui reprennent la leçon du mardi ; ensuite une dictée (souvent un texte qu'il a déjà rencontré dans une de ses lectures) ou un texte à recopier dans un livre. 

Je précise que pour l'apprentissage du français, nous nous concentrons sur l'orthographe et la conjugaison. Grand Souriceau apprend des notions de grammaire en classe allemande et parfois il suffit juste de lui donner les équivalents en français ! Par exemple, il a déjà étudié l'Adjektiv. Je lui demande s'il a bien compris, je lui donne le mot et la définition en français, on travaille quelques exemples, mais je ne refais pas de grande leçon sur le même thème.


Vendredi
  • Grand Souriceau : un problème de "Les petits devoirs CE2 - Problèmes" de La Libraire des Écoles + chercher et lire la définition d'un mot commun et d'un mot propre dans le dictionnaire + dictées de 5 mots-outils. 
  • Petit Souriceau : deux à quatre exercices (selon la difficulté) de "Les petits devoirs CP - Lecture" de La Libraire des Écoles + chercher et lire la définition d'un mot commun dans le dictionnaire.
  • Comme ils sont souvent fatigués de leur semaine (et moi aussi ; je pourrais même dire exténuée) le vendredi, c'est relâche. Après leurs petits devoirs, ils ont le droit de regarder un dessin animé ou de jouer un peu à la console. C'est aussi le soir de la lecture offerte (que je détaillerai dans un autre article).


Samedi
  • Les garçons mettent à jour leur "Journal de bord", un carnet grand format où ils notent ce qu'ils ont fait. Ils ne notent pas TOUTES leurs journées, mais seulement les événements "importants" : une sortie entre amis, en forêt ou au parc d'attraction ; la visite d'un monument, d'un musée, etc.
  • C'est aussi le jour des jeux de société ! Mine de rien, on apprend plein de choses avec des jeux de société : lecture, concentration, mémoire, logique, coopération...


Dimanche

Nous "travaillons" le dimanche car c'est une journée que nous aimons bien passer à la maison, en famille. Les garçons sont aussi souvent partants pour se lancer dans des projets avec fiches, coloriage, découpage, expériences, etc., ce qui est idéal pour les leçons de choses.

  • Les souriceaux révisent leur "poésie du mois" (j'en reparlerai). Parfois ils ont la même poésie, parfois une différente, et parfois la même mais à réciter à deux si elle est (très) longue. L'apprentissage n'est pas "formel". Je leur lis dans la semaine,  ils enregistrent sans le savoir, le dimanche je la lis de nouveau, ils répètent, et à la fin du mois, ils la connaissent. 


Récapitulatif de la semaine :


Ressources utilisées, en images :

 

 
Articles pour plus de détails (j'ajouterai les liens au fur et à mesure de leur parution) :
  • lecture offerte
  • poésie de mois
  • journal de bord
  • leçon de morale et instruction civique
  • jeux de société 


   J'ai bien conscience que ce n'est pas avec ces quelques heures par mois que mes souriceaux deviendront incollables sur l'Histoire de France et des champions de grammaire et conjugaison françaises. Cependant, je suis adepte du  "mieux vaut peu que rien" et du "lentement mais sûrement". Nous faisons vraiment à la mesure de nos moyens et comme tout le monde, nous n'avons que 24h dans une journée ! :-) Je sais qu'ils arriveront à un niveau relativement bon, même si cela prend du temps.
   Je précise qu'il y a aussi des jours où l'envie n'est vraiment pas là, ou la fatigue trop présente...ces jours-là nous ne travaillons pas, sans culpabiliser. Nous rattrapons le "retard" le week-end ou la semaine suivante. Pendant les vacances, qui servent à jouer plus longtemps et à décompresser mais qui offrent aussi des journées avec plus de temps libre, souvent nous révisons/contrôlons les acquis ou nous en profitons pour revoir ce qui pose problème. Certaines semaines aussi, je revois un peu le programme pour dégager du temps quand Grand Souriceau a un contrôle à préparer pour la Schule ou pour travailler sur une notion en mathématiques qu'il n'a pas très bien comprise.  

     Les grandes vacances arrivent bientôt (le 20 juillet ici en Allemagne) et ce quotidien reprendra vraiment en septembre.  J'ai établi mon programme à l'avance de façon très précise (presque au jour près :-) pour être certaine de ne pas me laisser déborder. Bien entendu, les impératifs de la vie feront que nous ne le respecterons pas toujours, mais cela me permet d'avoir une bonne vue d'ensemble de ce que les garçons ont à apprendre. Cela me permet aussi de déstresser, en étant plus "carrée" et donc préparée, par rapport à d'autres années où je partais un peu trop dans tous les sens en m'éparpillant au niveau des supports.
     Je termine ici cet article déjà bien long, et j'espère que, peut-être, tout ceci en inspirera quelques-unes et/ou quelques-uns...N'hésitez pas à partager dans les commentaires votre organisation (notamment celles et ceux qui conjuguent boulot + soutien/apprentissages) c'est toujours inspirant et encourageant de voir que l'on n'est pas seul à faire de notre mieux :-) Et pour celles et ceux qui ont déjà cette chance :

Bonnes vacances ! 

 

8 commentaires:

  1. Merci pour cet article passionnant ! Je suis contente d'en savoir plus sur vous / votre quotidien - et ayant moi même été scolarisée Allemagne enfant, je ne peux me défendre de ressentir une certaine nostalgie en te lisant...;-)
    Un-jour-quand-j'aurai-du-temps j'irai fouiller un peu dans les nombreuses ressources que tu cites car je suis certaine d'y trouver des choses qui me parleront...
    Mais déjà, une question sur l'organisation : comment insères-tu cela dans vos journées effectivement déjà bien remplies? (quand j'étais scolarisée en Allemagne nous suivions le cned en français et maths mais nous étions à la maison à partir de 13h, et non 16h comme tes petits rongeurs...;-))
    Retour 16h: vous vous y collez direct? Quelle plage horaire y consacres-tu, comment composes tu avec leurs souhaits de retrouver leurs chambres et leurs jeux, ainsi que les nécessités de la routine du soir (repas et sa préparation, etc)?
    Merci!

    RépondreSupprimer
  2. Je suis justement en train de préparer un deuxième article pour expliquer comment nous nous organisons :-)
    En gros, nous rentrons à la maison vers 16h30 et nous travaillons directement, jusqu'à 17h-17h20...Comme les enfants ont passé tout l'après-midi à jouer à l'école, ils n'ont pas trop de mal à se mettre un peu au travail en rentrant à la maison (du moment que ça ne s'éternise pas ;-)
    Je vais tout détailler dans un autre article.

    Où est-ce que tu habitais en Allemagne (si ce n'est pas trop indiscret) ? Nous, après un temps à Heidelberg, nous sommes maintenant à Hamburg !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hoho je lirai donc ce deuxième article avec intérêt (comme un peu plus tous tes articles en fait😊)
      Nous habitions une petite ville du nord de la Bavière, près de Würzburg! J'en garde d'excellents souvenirs même si les premiers temps l'adaptation a été dure.

      Supprimer
    2. Y a un "plus" en trop dans ma première parenthèse

      Supprimer
  3. Bonnes vacances !!
    L'expat est une chouette expérience pour les enfants.
    Je vais aller regarder les manuels de leçons de choses que tu utilises...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, l'expatriation est une chouette expérience...(pas toujours facile, facile) mais avec beaucoup de positif !
      Pour les livres de leçons de choses, il a vraiment fallu faire un choix...J'aime tellement ça (le livre en tant "qu'objet") que j'ai envie de tous les avoir/utiliser :-)

      Supprimer
  4. Bonsoir,
    Très intéressant toutes ces sources. Je rebondis sur votre souhait de faire prendre le français comme 2e ou 3e langue à vos enfants dans leur cursus allemand. J'avais une amie au Lycée dont la langue maternelle était l'allemand et à qui ses parents ont fait prendre allemand en langue vivante au collège : elle s'est alors mise à faire des fautes car la méthode d'apprentissage n'est pas du tout la même : c'était bien dommage pour quelqu'un qui était bilingue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue ne pas m'être encore penchée sur le sujet... :-) J'y réfléchirai de façon plus approfondie lorsque les garçons auront un choix à faire. Dans tous les cas, quand ce choix arrivera, ils auront déjà de solides bases (en français)...cela aidera sûrement (j'espère !!)

      Supprimer